L’ouverture des données légales associée aux récents progrès en machine learning ont conduit à l’émergence d’un nouvel eco-système connu sous le nom de « legal tech ». Il s’agit de start up qui offrent de nouveaux services dans le domaine du droit, allant de la rédaction automatique de documents juridiques au text mining dans des textes légaux. Un sous-segment particulièrement prometteur propose des outils permettant de quantifier le risque juridique : parfois appelé à tort « justice prédictive », ces techniques reflètent la jurisprudence récente d’une cour d’appel et rendent possibles pour les parties d’anticiper les décisions probables pour un dossier donné ; elles peuvent alors choisir un mode alternatif au contentieux de règlement du litige ou bien au contraire provisionner de façon précise leur risque en cas de procès. Cette présentation montrera un tel système de quantification du risque juridique en action et mettra en évidence ses possibilités autant que ses limites.

Conférencier : Jacques Levy Vehel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *