L’analyse de l’évolution de la consommation d’électricité est largement dépendante de la température du fait des usages thermo sensibles. Si l’on souhaite observer d’autres effets, dans le cadre d’une rénovation thermique par exemple, il est indispensable de « déthermaliser » les volumes d’électricité consommés. Le sujet est complexe, alors comment et sous quelle forme restituer les données pour qu’elles soient exploitables et utiles ? Un atelier – groupe de travail avec des acteurs impliqués (collectivités, bailleurs, …) permettrait de mieux cibler les cas d’usages et co-construire des modes de restitutions pertinents.

Conférencière : Maud Trepat-Marti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *