Philippe Deville, IBM

De plus en plus, De plus en plus, les individus, les organisations et globalement toute la société s’inquiètent du mauvais usage possible de technologies comme l’intelligence artificielle appliquée sur nos données personnelles, nos données commerciales, notre vie citoyenne. Ce souci légitime doit induire à tous les échelons un comportement de « responsabilité sur la donnée » et conduire à des applications en faveur du bien commun.
Quels sont quelques uns des exemples de ce comportement ?
Quelle direction suivre pour maximiser un impact positif de la donnée et des technologies sur nos vies et nos sociétés ?

Conférencier : Philippe Deville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *