Interview de IGN

CO-ORGANISATEUR du salon de la data 2020

Dans le cadre de l’édition 2020 du Salon de la Data, Karine COURTES, Chef de Département Projets et Actions de communication à IGN, nous présente sa société et les motivations qui les ont poussé à être participant et co-organisateur du salon.

1. Pouvez-vous présenter succinctement votre société, ainsi que son activité?

L’IGN est l’opérateur de l’Etat en matière d’information géographique et forestière de référence, certifiée neutre et interopérable. L’Institut développe en permanence de nouveaux référentiels, produits et géoservices, répondant aux besoins croissants et évolutifs en données cartographiques et en informations géolocalisées. Acteur public du numérique pour la description multi-thèmes du territoire, l’Institut intervient en appui à l’évaluation et à la mise en œuvre des politiques publiques de prévention des risques, d’aménagement du territoire, de développement durable, de défense et de sécurité.

Grâce aux laboratoires de recherche dans lesquels s’investit l’Institut, l’UMR LaSTIG (Laboratoire en sciences et technologies de l’information géographique), l’UMR IPGP (l’Institut de Physique du Globe de Paris) et le Lif (Laboratoire d’inventaire forestier), l’IGN entretient un potentiel d’innovation de haut niveau dans les domaines de la géodésie, de la topographie vectorielle, de l’optique et de l’électronique, du traitement des images et de l’inventaire forestier.

L’ENSG-Géomatique, l’Ecole nationale des sciences géographiques de l’IGN, forme les futurs ingénieurs de l’information géographique.

L’IGN est un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle des ministres chargés du développement durable et des forêts.

Pour en savoir plus, consultez le rapport d’activité de l’IGN

2. Pour quelles raisons participez-vous ou participez-vous à nouveau au Salon de la Data ?

Des missions d’intérêt général fixées par l’État

Créé le 1er janvier 2012, l’IGN a repris en les complétant, les missions des deux établissements dont il est issu : l’Institut géographique national (ex IGN) et l’Inventaire forestier national (IFN).

Le décret n°2011-1371 du 27 octobre 2011 fixe les missions confiées à l’IGN par l’État. L’institut a pour vocation de décrire, d’un point de vue géométrique et physique, la surface du territoire national et l’occupation de son sol, d’élaborer et de mettre à jour l’inventaire permanent des ressources forestières nationales. Il produit toutes les représentations appropriées des données rassemblées, les diffuse et les archive. Le décret n°2015-1613 du 9 décembre 2015, modifiant le décret du 27 octobre 2011, consolide le rôle de l’IGN comme opérateur de référence auprès du ministre de la défense. L’institut contribue ainsi à l’aménagement du territoire, au développement durable et à la protection de l’environnement, à la défense et à la sécurité nationale, à la prévention des risques, au développement de l’information géographique et à la politique forestière en France et à l’international.

3. Quelles solutions allez-vous présenter aux visiteurs le 8 septembre prochain ?

Un acteur du numérique en appui des politiques publiques

Les usages de l’information géographique ont fortement évolué ces dernières années, notamment avec l’essor des nouvelles technologies mobiles de communication qui a conduit à la circulation d’un très grand nombre de données auxquelles est associée une localisation. L’IGN développe en permanence des nouveaux référentiels, produits et services, répondant aux besoins croissants et évolutifs d’informations géolocalisées, notamment au profit des politiques publiques comportant des enjeux d’analyse spatiale et de localisation.

L’expertise de l’IGN dans le domaine de l’information géolocalisée en fait un interlocuteur privilégié pour la définition, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques de développement durable et de protection de l’environnement adaptées aux caractéristiques de chaque territoire. Outre la production d’une information géographique certifiée neutre et interopérable, garante de la souveraineté nationale, les enjeux pour l’IGN sont, aujourd’hui, de passer de la simple acquisition et mise à disposition de données et de services au profit des administrations, des entreprises et des particuliers, et de favoriser l’émergence d’un puissant service public numérique de description multi-thèmes du territoire. Il intervient à ce titre comme un acteur de la modernisation de l’action publique.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur email
Partager sur print
Fermer le menu