Interview de ZEENEA

sponsor du salon de la data 2020​

Dans le cadre de l’édition 2020 du Salon de la Data, Marina TRACCO, nous présente sa société ZEENEA et les motivations qui les ont poussés à être participant et sponsor du salon.

1. pouvez-vous présenter succinctement votre société, ainsi que son activité?

Zeenea a pour ambition de rendre les équipes data plus autonomes et efficaces dans leurs phases de documentation et d’exploration de données.
Le data catalog de la startup française Zeenea est une solution 100% Cloud disponible dans le monde entier, en quelques clics. Il s’appuie sur ces offres et solutions de productivité nouvelle génération afin de magnifier l’expérience de tous les acteurs de la donnée en entreprise. Sa simplicité de déploiement, d’intégration et d’utilisation permet aux consommateurs de données de s’affranchir des compétences techniques dont ils dépendaient jusqu’alors et d’adresser les enjeux de la mutation numérique des organisations.

2. Pour quelles raisons participez-vous au Salon de la Data ?

Le Salon de la Data est un rendez-vous data, devenu incontournable, dans l’ouest de la France.
De nombreux professionnels et experts de la donnée se rejoignent sur une journée pour découvrir nouveautés technologiques, nouvelles approches méthodologiques et bien sûr échanger.
C’est bien évidemment dans cet état d’esprit que Zeenea vient exposer et parler sur le salon depuis 3 ans !

3. quelles solutions allez-vous présenter aux visiteurs le 15 décembre prochain ?

Le 15 décembre prochain sera l’occasion de redécouvrir notre data catalog nouvelle génération : simple à installer, facile à utiliser et scalable à l’infini.
Nous proposerons sur notre stand des démonstrations produits de notre application Zeenea Studio, dédiée à la documentation des data stewards. Mais aussi, une présentation de la toute dernière Zeenea Explorer, pour gagner en rapidité lors de phase de data discovery.
Enfin, participez à notre conférence sur la gestion des métadonnées animée par notre David Martin, Customer Success Director Nantais, pour démarrer cette discipline en seulement 6 semaines.

4. Un data catalog pour les nouveaux consommateurs de données dans les entreprises ...

Fini le temps où les parties prenantes étaient limitées aux services informatiques et de conformité. Les transformations digitales ont chamboulé le paysage informationnel dans tous les secteurs d’activité en multipliant les volumes de données disponibles, les personnes impliquées dans leur consommation et leur production.

La donnée veut à présent toucher tout le monde, et inclut de nouveaux profils (data scientists et data analysts) et des départements opérationnels dont la maturité autour des sujets data augmente progressivement : produit, marketing, finance, ressources humaines, relation client, logistique, etc. Pourtant, faute de moyens pour identifier, localiser et comprendre ces jeux de données, ils restent bien souvent opaques pour le plus grand nombre, et leur potentiel ne peut être exploité. En effet, une enquête de Congnilytica de janvier 2019 affirme que les équipes de data science passent encore 80% de leur temps à préparer et nettoyer leurs données plutôt que de les analyser.

La solution à cette problématique n’est certainement pas nouvelle : elle consiste à construire un registre des jeux de données disponibles, à les documenter à l’aide de métadonnées, et à mettre à disposition des consommateurs de données un catalogue permettant de rechercher et consulter ces informations.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur email
Partager sur print
Fermer le menu